[ Octobre Rose ]

Si Octobre rime avec mon mois préféré, il rime aussi avec le mois consacré à la sensibilisation au cancer du Sein. Alors oui aujour’dui je ne vais pas vraiment faire de blagues mais je vais juste parler avec vous et « évacuer » mon ressentit sur cette maladie. Avec un peu de chance mon discours vous touchera et vous pourrez y pensez vous aussi. Pour apporter mon soutient, ma bannière a revêtu son ruban rose  ( Et désolée d’avance pour la longueur de cet article)!

Octobre Rose c’est quoi ? 
Et bien c’est une campagne d’information un peu spéciale qui vise à sensibiliser un maximum de femme au cancer du sein, cette campagne organisée par l’association « Cancer du sein Parlons-en! » met en place différents événements pour vous sensibiliser dans la joie et la bonne humeur. Aujourd’hui une femme sur huit est touchée par cette maladie et contrairement à ce que l’on peut penser il n’y a pas d’âge pour çà… D’où l’importance de vous faire dépister ou même de faire de temps à autre des « auto-examens des seins » (Pour savoir comment d’y prendre c’est Ici ) Et c’est là que je vous raconte comment le cancer du sein m’a marquée à travers deux histoires : un être cher et une inconnue. 
Ma Grand-Mère. 
C’est arrivé un peu avant la mort de mon grand-père en 2013, lui-même était atteint d’un cancer du poumons. On a détecté à ma grand-mère un cancer du sein heureusement dépisté à temps… S’en sont suivi Chimio et tout le package de base pour lutter contre cette Maladie. Après avoir affronté le décès de son mari et l’avoir vu dépérir de mois en mois elle a du affronter elle même le cancer qui a emporté son mari un mois plus tôt. Alors Oui il y avait de bonnes chances de guérisons mais quand même, elle a été malade comme un chien mais n’a jamais rien dit – elle a perdu du poids mais m’a rétorqué que çà tombait bien elle avait un peu prit – ses cheveux, çà elle n’a rien dit, mais c’est moi qui lui ai dit que sa nouvelle coiffure était trop canon! Bref J’ai vu ma grand-mère affronter le cancer avec force, dignité sans jamais broncher et surtout sans jamais montrer de signe de faiblesse ou la moindre peur. J’ai découvert ma grand mère sous un nouvel angle : une femme avec une force de caractère exceptionnelle, ce que jusque là je n’avais jamais remarqué.
 Aujourd’hui elle va bien, mais en aurait-il été autant si le cancer n’avait pas été dépisté à temps ? Je ne doute pas de sa détermination à elle… Mais de la mienne car j’ai eu du mal à me remettre de la mort de mon grand-père et Dame Nature se fiche un peu de ces choses là… Remettre mon masque de petite fille forte qui raconte des blagues et accroche un sourire à toute épreuve là je pense que çà aurait été au dessus de mes forces.
Une des Actions d’Octobre Rose
Une inconnue : 
C’est une cliente que j’ai rencontré dans le cadre de mon métier. 27 ans et un cancer du sein. Cette fille a 2 ans de plus que moi et doit affronter cette maladie. Et là inévitablement tu te poses cette question : et si c’était moi?! Aurais-je la force de me battre ou je préférerais profiter à fond de ma vie?  Et mes projets? Maison – Bébé – Boulot je fais quoi je continue ou j’arrête? Je garde espoir ou je fais semblant? Bref rencontrer cette cliente a été très difficile pour moi qui me pose toujours un million de questions sur le sens de la vie… J’ai vu cette cliente passer le cap de la chimio, arborer son foulard dans les cheveux mais avec le sourire. Je me suis vu avec cette gêne sur la phrase de politesse de base « Comment allez vous? » que je n’arrivait simplement pas à dire d’où un salut basique quitte à passer pour une fille Antipathique. J’ai su que sa chimio n’avait pas vraiment fonctionné, mais je l’ai vue construire sa maison et continuer sa vie. Aujourd’hui je ne sais pas comment elle va mais je sais que son histoire m’a touchée parce qu’elle m’a rappelé qu’il n’y a pas d’âge pour mourir. Alors tant qu’à faire autant mettre toutes les chances de son côté et se faire dépister. 
En parler c’est déjà agir.
Voilà ce n’est que mon ressenti sur cette maladie à laquelle la vie m’a sensibilisée. Et moi dans l’histoire je fais quoi pour la recherche? Et bien non je ne donne pas des milles et des cents mais par exemple j’achète des objets ou bijoux dont une partie du prix est reversé à l’association de lutte contre le cancer (Par exemple Hipanema reverse 20% de sa manchette « Roselove » à l’association, l’occasion de (se) faire un cadeau et d’aider la recherche!) Je vais bien évidemment en parler aux femmes de ma vie et je pense prendre un RDV gynéco ce mois-ci histoire de…
Et vous? 
Xoxo F.
Rendez-vous sur Hellocoton !

signature

You may also like

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *